24h pour profiter du parc, comment s’organiser ?

La semaine dernière, nous sommes allés à Disneyland Paris pour la journée. Nous sommes partis du sud de la région lyonnaise. Alors, comment s’organiser pour faire l’aller-retour le jour même au pays de Mickey ? Transports, accessibilité, tarifs… On vous dit tout juste ici !

Le transport : TER, OUIGO… Soyez prévoyants

Vous avez fixé votre date et vous êtes impatients à l’idée de faire des tours de Space Moutain ?  Ok, maintenant place au transport ! Si vous n’habitez pas dans Lyon même, il vous faudra certainement prendre un TER jusqu’à la gare de Perrache (attention aux jours de grève). Il faudra aussi vous lever tôt : petit sacrifice mais ça vaut le coup pour voir Mickey non ? Les guichets de la SNCF seront certainement encore fermés et les bornes automatiques ne sont pas nécessairement accessibles alors pensez à vous rendre à la gare la veille pour acheter vos billets si vous n’êtes pas accompagnés le jour même. Ensuite, vous attraperez un OUIGO jusqu’à Marne-la-Vallée qui partira à 7h30. Vous devez être sur place 30 minutes avant le départ du train donc à 7h. Pensez à réserver votre OUIGO à l’avance pour être sûrs d’avoir des places et à faire une demande en ligne pour bénéficier d’un accompagnement jusqu’au train. Depuis Perrache, il faudra signaler votre présence aux agents présents sur place qui vous accompagneront jusque dans le OUIGO. Si vous êtes accompagnés, vous pouvez également faire une demande à l’avance pour obtenir à votre accompagnateur un billet gratuit.

Deux heures plus tard, soit pile pour l’ouverture du parc, vous serez arrivés à destination et on viendra également vous accompagner pour sortir du OUIGO.

Arrivés chez Mickey : tarifs et accessibilité

Arrivés à la gare de Marne-la-Vallée, vous serez à quelques mètres seulement de l’entrée du parc. Plus qu’à prendre les billets ! Sur présentation de votre carte d’invalidité ou carte de mobilité inclusion , vous obtiendrez un tarif préférentiel mais ce n’est pas tout ! Sachez que votre accompagnateur bénéficie d’une entrée gratuite au parc.

Billets en poche, il ne vous reste plus qu’à faire un maximum d’attractions ! Le parc est extrêmement accessible. Si vous souhaitez faire une attraction, il vous suffit de suivre la signalétique pour arriver jusqu’à l’accès aux personnes handicapées qui est en général situé à la sortie de l’attraction. Les restaurants sont aussi parfaitement accessibles et des caisses prioritaires sont disponibles. Quand ce n’est pas le cas, il suffit de s’adresser au personnel qui s’occupera de vous en priorité. Certaines attractions sont néanmoins un peu moins accessibles que les autres. Par exemple : le Crush Coaster (Nemo). On ne peut pas faire de transfert fauteuil-attraction directement, il faut passer quelques instants debout avant de pouvoir prendre place. Dans tous les cas, des pictogrammes sont là pour indiquer les restrictions. Pour notre expérience, on a pu faire toutes les attractions qu’on avait envie de faire : de Space Moutain jusqu’à Indiana Jones en passant par It’s a Small World (attention, risque de musique qui reste en tête pendant deux jours très élevé !)

Une attente de maximum 10 minutes est à prévoir pour monter dans l’attraction : c’est ce qu’on a constaté le mercredi 20 juin (une attente un peu plus longue peut être prévisible en juillet et en août) donc en une journée vous avez le temps de faire pas mal d’attractions et de vous promener un peu partout dans le parc !

Pour le retour, le OUIGO décolle à 19h09 à destination de Lyon Part-Dieu et la marche à suivre est exactement la même. Si comme nous, vous habitez un peu en périphérie de Lyon, vous serez chez vous vers 22h : une grosse journée donc, mais qui en vaut la peine !

Alors, on vous a donné envie d’aller vous mettre la tête à l’envers à Disney ? Pour info, notre record, c’est 17 tours de Space Moutain d’affilée. Qui relève le défi de nous détrôner ?

Laisser un commentaire